Introduction

Mastodon est une plateforme de microblogging innovante que l’on peut héberger sur son propre serveur, elle est comparable à Twitter et Tumblr. Eugen Rochko a initié son développement en 2016 et depuis lors, Mastodon n’a cessé d’attirer davantage d’utilisateurs et utilisatrices ainsi que de nouvelles communautés à la recherche d’un environnement social indépendant des logiques prédatrices et de la censure des grandes entreprises.

Mais Mastodon n’est pas un clone de Twitter. Par son concept, sa structure et ses fonctionnalités, il est complètement différent et intéressant!

Ce site web est une introduction aux concepts de base de Mastodon et aux fonctionnalités que vous devez connaître pour comprendre parfaitement comment fonctionne Mastodon. Il est conçu sous forme d’une série de chapitres indépendants que vous pouvez choisir d’un simple clic sur le lien “Index” qui ouvre le sommaire. Mais vous pouvez également lire simplement le texte en continu. Vous trouverez aussi une liste d’instances de Mastodon à parcourir pour commencer et choisir celle qui convient le mieux à vos besoins.

Qu’est ce que Mastodon?

Mastodon n’est pas un réseau social

Pour être exact, il n’existe pas un réseau social qui s’appelle Mastodon mais plutôt des centaines de réseaux sociaux indépendants qu’on appelle les instances de Mastodon.

Chaque instance a son propre serveur, sa communauté, ses règles.

Depuis chaque instance de Mastodon il est possible d’interagir avec les utilisateurs ou utilisatrices qui sont sur d’autres instances. C’est tout à fait comparable à ce qu’on peut échanger par mail: vous pouvez envoyer un courriel depuis Gmail vers Yahoo, n’est-ce pas? Cette possibilité d’échanges existe aussi avec Mastodon parce que les instances sont connectées entre elles.

Chaque administrateur ou administratrice peut choisir de rendre silencieux ou de bloquer complètement un utilisateur de son instance ou d’une autre instance, mais aussi bloquer une autre instance entière (par exemple parce qu’elle a une mauvaise réputation, n’a pas de politique de modération, véhicule des propos illégaux, laisse agir les trolls, etc.).

Alors, c’est quoi Mastodon?

Quand nous disons “Mastodon”, nous entendons l’ensemble du réseau des instances de Mastodon mais aussi la technologie que les instances partagent.

Une bonne façon de décrire le réseau est de dire que Mastodon est une “galaxie de réseaux sociaux qui reposent sur une plateforme commune”.

À qui appartient Mastodon ?

À tout le monde! Puisque Mastodon est une plateforme libre et open source, chacun peut l’utiliser, la modifier et l’installer sur son propre serveur. De plus, les personnes qui ont développé Mastodon ne possèdent aucun droit d’auteur sur ce logiciel. C’est la philosophie de base des logiciels libres et open source: partager des logiciels utiles que chacun peut utiliser librement et auxquels on peut collaborer pour les améliorer.

Une fille aux bras ouverts devant un ciel bleu. Photo par Jess Hall.

Vos données personnelles et leur contenu se trouvent sur l’instance que vous avez choisie. Cela signifie que seuls les admins d’instance peuvent y avoir accès (comme sur toutes les plateformes sociales).

L’instance

Faire tourner une instance

Quiconque possède un serveur et suffisamment de compétences pour le gérer peut créer sa propre instance. Le logiciel qui gère un serveur pour Mastodon est entièrement libre et ouvert (FOSS), mais l’hébergement d’un serveur et l’achat d’un nom de domaine représente un certain coût. Maintenir et modérer une instance représente aussi du travail. Selon la configuration technique et le nombre d’utilisateurs de l’instance, son fonctionnement peut coûter entre quelques centaines d’euros par an et plusieurs milliers.
De nombreuses instances bénéficient d’un financement participatif, mais il est également possible qu’on vous demande une contribution financière d’une manière ou d’une autre pour couvrir les frais.
Mastodon est conçu pour être une plateforme sans publicité. Pour cette raison, les instances qui se financeront avec de la publicité seront réduites au silence ou bloquées par beaucoup.

Gros plan d’un serveur. Photo par Whrelf Siemens.

Choisir son instance

Comme chaque instance est complètement indépendante, chacune peut être très différente des autres.

Si vous vous inscrivez sur une instance gérée par une communauté végane française, vous pouvez vous attendre à ce que la plupart des utilisateurs communiquent en français, et que poster des photos de barbecues et d’aliments carnés serait considéré comme offensant.
De même, si vous vous inscrivez sur une instance gérée par une communauté religieuse britannique, les utilisateurs communiqueront en anglais et les photos de barbecues seront les bienvenues, mais peut-être que la nudité sera un problème.
Choisir l’instance qui correspond le mieux à vos besoins et à vos convictions est le meilleur moyen d’accéder à la galaxie de Mastodon.

Vous pouvez choisir une instance pour la langue utilisée, ses règles de modération, ses orientations politiques et pour tout autre raison. Peu importe, plus vous vous sentirez chez vous, mieux ce sera.

Une instance bien gérée aura clairement énoncé ses conditions d’utilisation sur sa page d’accueil et publiera également la liste des instances bloquées ou réduites au silence.

Il est extrêmement important que vous vous inscriviez sur une instance dont les administrateurs partagent votre langue, votre culture et, éventuellement, vos opinions politiques : ainsi, vous pourrez communiquer plus facilement avec eux.

N’hésitez pas à essayer autant d’instances que vous le souhaitez: vous pourrez toujours supprimer vos comptes par la suite, les relier les uns aux autres, ou même les conserver tous! Vous n’avez pas de limite!

Les instances de taille petite ou moyenne sont souvent les meilleures

Il existe des milliers d’instances Mastodon différentes. Il y a des instances qui comptent seulement 5 utilisateurs et certaines qui en ont plus de 100 000.

L’une de ces instances est mastodon.social. C’est l’instance créée et gérée par le créateur de Mastodon, mais cela ne signifie pas qu’elle doive être considérée comme une sorte d’instance “officielle” de Mastodon, car chaque instance a le même statut que les autres.

Le problème avec ces énormes instances c’est qu’elles ne sont pas reliées à une communauté ou à une identité spécifique, elles ont donc tendance à reproduire certains problèmes des grands réseaux sociaux commerciaux en ce qui concerne le comportement des utilisatrices et utilisateurs.

Voici un exemple: si dans votre pays vous faites partie d’une minorité menacée, que vous êtes inscrit⋅e sur une grande instance et qu’un autre utilisateur de votre pays vous harcèle, ce sera difficile pour l’admin (qui n’est pas forcément polyglotte) de comprendre que vous êtes une personne harcelée! À l’inverse, si vous êtes inscrit⋅e sur une instance dédiée à votre communauté, il sera plus facile pour l’admin d’intervenir rapidement.

Ce n’est qu’une des raisons pour lesquelles le réseau Mastodon fonctionne au mieux en connectant de nombreuses instances petites et moyennes au lieu de s’appuyer sur un petit nombre d’instances géantes.

Pour toutes ces raisons, sur ce site web, nous ne suggérerons pas de telles grandes instances.

Interactions et chambres d’écho

Étant donné toutes les possibilités qu’ont les utilisateurs et les admins de bloquer d’autres utilisateurs et instances, on pourrait soutenir que Mastodon est un réseau rempli de communautés fermées qui ne se parlent pas et s’isolent pas dans leurs propres chambres d’écho.

Two monkey teddy bears, one covering its ears, the other covering its eyes. Photo by Streuli Silvan.

Bien que cela soit techniquement possible, la réalité est complètement différente et en fait, sur Mastodon, il existe une grande variété de communautés que l’on voit rarement sur la plupart des réseaux sociaux.
Fondamentalement, chaque instance peut interagir avec toutes les autres et décider plus tard de fermer certaines de ses connexions. C’est à la communauté qui gère l’instance de décider, selon sa culture et son ouverture d’esprit. Une communauté fermée qui ne respecte pas les différences entre les personnes et les différences de styles de vie peut facilement bloquer et être bloquée par d’autres instances. D’un autre côté, une instance dirigée par des personnes ouvertes d’esprit qui sont prêtes à parler respectueusement avec les autres ne sera jamais bloquée par d’autres communautés ouvertes d’esprit.

Depuis sa création, Mastodon a été adopté par diverses communautés porteuses de valeurs antifascistes, antiracistes, anti-sexistes, pro-LGBT, anti-homophobes, anti-transphobes... et avec le temps a attiré d’autres communautés qui font la promotion des droits des animaux, du végétarisme et du véganisme ainsi que des minorités, groupes de défense des droits humains, etc. Par conséquent, les racistes et les bigots sont bannis de la plupart des instances et quand ils montent leurs propres instances, celles-ci sont rapidement isolées de la plupart de celles qui existent.

Modifications et personnalisations du logiciel selon les instances

Comme le logiciel Mastodon est open source (si vous êtes un geek vous pouvez trouver le code ici), chaque administrateur d’instance peut y apporter quelques petites modifications. Par exemple, certaines instances permettent à un utilisateur de publier des messages plus longs que les 500 caractères standard. De plus, certaines instances peuvent choisir de ne pas utiliser certaines fonctions comme les “Trending Hashtags” (hashtags populaires ou hashtags tendance).

Droits d’auteur

Chaque Instance est totalement indépendante et a sa propre politique et conditions d'utilisation. C’est pourquoi, lorsque vous publiez quelquechose sur Mastodon, votre contenu est sauvegardé sur le serveur de votre Instance et chaque Instance est gèrée de façon différente, en fonction de ses propres règles.

Si vous voulez utiliser Mastodon pour promouvoir votre art ou, pour d’autres raisons, vous voulez avoir certaines garanties spécifiques à votre contenu, vous devez choisir une Instance spécialisée dans ce domaine.

Quoi qu’il en soit, en raison de la nature fédérée de Mastodon, votre contenu pourrait être partagé aussi sur d’autres Instances qui pourraient être gèrées de manières différentes.

Pour la même raison si votre administrateur d’Instance supprime un de vos posts, une copie de celui-ci pourrait encore être présent sur d’autres Instances.

Le logiciel

Mastodon sur les smartphones

Tout le monde a une adresse électronique, mais comme vous pouvez le constater, il n’y a pas d’application e-mail “officielle”. Au lieu de cela, vous pouvez accéder à votre courrier électronique à partir de votre navigateur Web ou en utilisant l’une des nombreuses applications de messagerie électronique. De la même manière, il n’y a pas d’application officielle pour Mastodon (et vous pouvez toujours utiliser votre navigateur web!).

Sur Android vous disposez de nombreuses alternatives, les plus notables étant, par ordre alphabétique, Fedilab, Subway Toot et Tusky. Vous pouvez les télécharger depuis l’App-store Google Play ou F-Droid, une alternative gratuite et open source aux App-stores.

Sur iOS, vous avez un choix similaire, avec, par ordre alphabétique, Amaroq, Mast et Toot qui sont les applications les plus utilisées.

Chaque application est légèrement différente des autres et aura ses avantages et ses inconvénients, vous devrez donc les essayer et voir par vous-même ce qui vous convient le mieux, tout comme avec les instances de Mastodon!

Sachez que certaines de ces applications, comme Toot et Mast, peuvent ne pas être libres ou open source!

Chaque Application peut ajouté ou caché certaines fonctionnalités. Par exemple certaines d’entre elles ont un bouton traduction et d’autres ont des indicateurs de bot.

Trois captures d’écran qui montrent Mastodon sur des smartphones.

Mastodon sur un ordinateur de bureau

De façon générale, accéder à une instance depuis votre ordinateur se fait en utilisant votre navigateur internet. Cependant, il existe aussi des clients lourds pour Mastodon comme:

Il existe aussi des alternatives “frontend”. Un “frontend” est une application en ligne d’accès à Mastodon via son navigateur web. Vous vous connectez avec votre compte Mastodon mais elle n’affiche pas la page standard de votre instance, beaucoup d’éléments peuvent être différents: couleurs, boutons, menus... Peut-être les préférerez-vous à la version standard.

  • Pinafore: application mastodon en ligne simplifiée
  • Halcyon: copie exactement l’interface de Twitter

Les applications mobiles ou en ligne peuvent masquer ou personnaliser les fonctionnalités qui sont disponibles sur votre instance, voire peuvent ajouter des fonctionnalités. Ainsi, il est possible que les modes d’emploi, trucs et astuces varient entre les différentes applications. Faites attention.

Capture d’écran du frontend de la page web officielle de Mastodon.

Utiliser Mastodon

Identifiant Mastodon

Un identifiant mastodon ressemble à une adresse mail:

@nom@instance

Si vous écrivez seulement @nom, la plupart des applications interpréteront que ce contact est sur la même instance que celle à laquelle vous êtes connecté⋅e. Par conséquent, si cette personne est inscrite sur une autre instance et que vous n’ajoutez pas la partie @instance, en cliquant sur @nom, il y a aura une erreur ou vous verrez le compte d’une personne ayant le même nom (@nom) sur l’instance où vous êtes inscrit⋅e.

Certaines applications permettent d’éviter ce problème en proposant des comptes commençant pas @nom sur plusieurs instances.

Jargon et traductions

Comme toute plateforme digitale, Mastodon renomme aussi des fonctionnalités que d'autres plateformes appellent différement.

Par exemple les posts, ou les messages, qui sont appelés “tweets” sur Twitter, sont appelés “pouets” ou “toots” sur Mastodon. Un post partagé est appelé “repost” ou “retweet” sur certaines plateformes alors qu’ici c’est appelé “partager” ou “boost”.

Comme vous pouvez accéder à Mastodon à l'aide de différentes Application et frontends développé par des différentes personnes il est aussi possible que certaines fonctionnalités sont appelées ou traduites différement. Par exemple ce qui s’appelle “messages directes” ou “direct messages” sur une Application, pourra s’appeler “messages privés” ou “private messages” sur une autre.

Les trois fils

Sur Mastodon apparaissent 3 fils de discussion

  • Accueil: comme sur Twitter, il montre les publications de toutes les personnes que vous suivez quelle que soit l’instance;
  • Fil public local: montre les publications publiques des membres de votre instance;
  • Fil public global: montre les publications publiques des membres de votre instance ainsi que les publications publiques des comptes suivis par les membres de votre instance.

Tous les fils de discussion sont montrés par ordre chronologique. Il n’y a pas d’algorithmes, de notation ou d’autres facteurs qui influencent le nombre de fois où vous verrez un pouet (nom d’une publication dans les instances francophones). Chaque pouet peut être partagé (ou “boosté” équivalent à “retweeté”) et c’est tout.

Capture montrant les titres des trois fils.

Recherche sur Mastodon

Dans la plupart des instances, si vous saisissez quelque chose dans la zone de recherche, vous trouverez des utilisateurs ou des #hashtags. Il est prévu que cette fonctionnalité soit améliorée.

La boîte de recherche ne permet pas d’explorer l’ensemble du Fediverse mais seulement la partie de celui-ci à laquelle votre instance est connectée. Par conséquent, si vous recherchez une personne, il recherchera parmi tous les utilisateurs et utilisatrices de votre instance et des instances auxquelles vous êtes connecté⋅e, mais pas ceux ou celles qui sont sur des instances auxquelles vous n’êtes pas connecté⋅e. Si vous recherchez un hashtag, il ne listera pas tous les messages de toutes les instances existantes le contenant mais seulement les messages publiés par les utilisateurs que votre instance connaît.

Capture d’écran de la boîte de recherche.

Qu’est-ce que les sujets “tendance”

La fonctionnalité “tendances” (“Trending Topics”) de Twitter a une sorte d’équivalent dans Mastodon avec les “hashtags tendance” (“Trending Hashtags”). Lorsque les hashtags “tendance” sont activés, cependant, ils sont revus par les administrateurs pour s’assurer qu’ils ne sont pas utilisés comme un vecteur d’abus. Mais le plus important, c’est que cette fonctionnalité est totalement facultative: c’est à l’administrateur de chaque instance et à sa communauté de décider s’ils veulent avoir des “Tendances”, et en fait beaucoup ne l’activent pas, éliminant ainsi l’envie pour leurs utilisateurs de participer à certains sujets au lieu d’autres et le “bruit social” des questions futiles. Un grand nombre d’instances de Mastodon sont des endroits où vous pouvez parler avec les gens sans avoir à savoir par un panneau de “hashtags tendance” qu’un certain sujet est plus important que celui dont vous voulez parler.

Capture d’écran affichant la fonctionnalité des “hashtags tendance”.

Pas de “Retweeter et commenter”

Vous ne trouverez pas avec Mastodon de fonction “retweeter et commenter” comme avec Twitter, mais seulement la fonction “Partager” (“booster”).
C’est conçu ainsi intentionnellement, parce que cette fonction est trop souvent utilisée pour harceler les personnes et mène à des monologues croisés sans interaction directe. Oui, c’est vrai, on peut aussi l’utiliser judicieusement, mais il faut dans ce cas privilégier les véritables interactions plutôt que les partages.

Vous aimez un pouet?

Si vous voulez suggérer à quelqu’un d’autre de lire un fil de discussion que vous trouvez intéressant sur Mastodon, vous pouvez le partager ou interagir directement en mentionnant le compte de la personne dont vous voulez rejoindre la discussion.

Il est possible de référencer un pouet en copiant son URL et en le collant dans un pouet. On peut le faire mais rappelez-vous que cela ne fonctionne pas dans toutes les applications de la même façon. Dans certaines, un aperçu du pouet référencé s’affichera dans le pouet ; dans d’autres applications, il faudra cliquer sur un lien pour voir le pouet référencé.

Capture d’écran montrant dans le menu “trois points” le sous menu “Copier le lien vers le pouet” en surbrillance.

Liste des abonnés incomplète

Si vous consultez le profil d’un utilisateur, vous verrez le nombre d’abonnements et le nombre de personnes abonnées de ce compte mais si vous cliquez sur un de ces nombres, la liste de personnes sera incomplète (sauf pour votre compte): uniquement les personnes auxquelles vous êtes abonné⋅e et les membres de votre instance.
C’est un choix de conception contre le harcèlement.
Comparons avec la vie courante: dans la vie courante, vous ne vous promenez pas avec la liste de vos amis accrochée dans le dos.
Mais alors, comment avec Mastodon découvrir et suivre de nouvelles personnes sans explorer qui suit qui? En pouétant, en interagissant, en échangeant à propos de choses et d’autres. Quand vous partagez un pouet, vous faites aussi connaître son auteur à tous ceux qui vous suivent et ainsi de suite. Mastodon privilégie les interactions plutôt que l’exploration des profils façon commérage.

Capture d’écran de la liste des abonnements.

Visibilité des pouets

Quand vous postez un message (pouet), vous avez le choix entre 4 niveaux de visibilité.

  • Icône du globe.Public: votre pouet est public, il apparaît sur le fil public global et tout le monde peut le voir. C’est l’icône de globe qu’il faut choisir pour que votre pouet soit public.
  • Icône du cadenas ouvert.Non listé: votre pouet est toujours public mais n’apparaît pas sur les fils de tout le monde. Seules les personnes qui sont mentionnées ou qui parcourent votre profil pour découvrir vos messages peuvent le voir. L’icône de cadenas ouvert signale les pouets non listés.
  • Icône du cadenas fermé.Abonné⋅e⋅s uniquement: votre pouet est encore en partie public parce que seuls vos abonnés le verront. Pour eux il s’agit d’un pouet habituel. L’icône de cadenas fermé signale les pouets pour abonné⋅e⋅s uniquement.
  • L'icône de l'enveloppe.Direct: votre pouet est privé et seules peuvent le voir les personnes que vous mentionnez dans celui-ci. L’icône d’enveloppe signale les pouets directs.

Toutefois, n’oubliez pas que Mastodon est conçu pour diffuser les interactions et non pour la confidentialité: vos administrateurs d’instance peuvent lire tous vos messages, y compris les messages directs, comme sur tout autre grand réseau social.

Pour la messagerie chiffrée, il existe d’autres plateformes plus spécifiques.

Les fils de discussion et leurs ramifications

Un fil de discussion peut évoluer dans une sorte d’arbre parce que les gens répondront et repouéteront à différents messages. Dans l’image suivante, vous voyez un fil de discussion qui, à partir d’un seul message, évolue en quatre branches différentes:

Image d’un fil de discussion à quatre branches.

Les utilisateurs de Twitter y sont habitués, mais si vous arrivez d’autres plateformes (par exemple Facebook), cela peut être un peu déroutant.

Se déplacer d’une branche à l’autre d’une discussion

Si vous voulez lire un fil de discussion très ramifié, voici le plus important à comprendre: lorsque un message est sélectionné, le fil de discussion est réorganisé pour n’afficher que la branche qui commence au premier pouet et arrive à celui sélectionné, plus tous les messages et branches qui suivent le message sélectionné.

Image d’un fil de discussion à quatre branches.

Prenons quelques exemples. Si vous voulez lire le fil de discussion illustré ci-dessus et que vous sélectionnez le premier pouet, tous les messages suivants seront reclassés dans l’ordre chronologique (voir l’image ci-dessous).

Image de la suite de pouets lorsque vous sélectionnez le premier pouet du fil de discussion représenté dans l’image précédente.

Mais prenez garde: si vous choisissez un fil en choisissant le pouet N°2, vous devrez encore parcourir les messages suivants dans l’ordre chronologique, mais vous ne connaîtrez pas l’embranchement précédent (c’est-à-dire le sous-fil de discussion qui contient les pouets 2a et 3a).

Image de la succession des messages quand vous choisissez le second pouet d’un fil de discussion, représenté dans la première image.

De même, si vous choisissez le dernier message d’un sous-fil (dans cette image le message 7c) vous verrez tous les messages précédents dans l’ordre chronologique, mais en excluant tous les autres sous-fils.

Image de la succession des messages quand vous choisissez le dernier message d’une branche représentée dans la première image.

Passer à une autre Instance

Si vous voulez changer d’Instance, il est possible de transférer toutes vos données (incluant les posts, la liste des abonnés et des utilisateurs bloqués) vers la nouvelle Instance.

Les Instances qui utilisent de vielles version de Mastodon, utilisent une méthode de transfert différente. Pour cette raison, avant de changer d’Instance, vérifié si les deux Instances (la nouvelle et l’ancienne) sont toutes les deux à jours. Autrement, le processus ne va fonctionner que partiellemnt.

La première chose à faire est d’ouvrir un compte sur la nouvelle Instance.

Le transfert de données se fait en différentes étapes (certaines ne sont pas obligatoires, vous pouvez donc choisir ce que vous désirez transférer vers la nouvelle Instance): informez mutuellement les Instances (nouvelle et ancienne) de l’existence du nouveau/de l’ancien compte et confirmez que vous en êtes le propriétaire et ensuite transférer vos abonnés. After that you can export from the old Instance other data like your posts, the people you follow, the one you have blocked, the Instances you have blocked and then you can import that data in the new account. Last but not least it’s possible to set a redirect: that’s a link between your old and new account so that people that search your old account will be redirected to the new one. After the transfer you must wait some time to gain permission from your Instance to transfer your account again.

Le fait est que lorsque vous trasférez votre compte, vous pouvez choisir entre plusieurs options: garder l’ancien compte mais rediriger les utilisateurs vers le nouveau, complètement supprimer l’ancien et uniquement transférer les abonnés, etc.

Celà se fait dans Paramètres sous “Import” et “Export”.

La capture d’écran montre la fonction d’“Import et export”

Les développeurs de Mastodon améliore la méthode de transfert mais quoi qu’il en soit, c’est toujours une procédure délicate qui prend du temps.

Avertissement sur le contenu

Mastodon possède un système d’avertissement sur le contenu. C’est un masque optionnel qui couvre le contenu d’un post avec un message d’avertissement modifiable.

Il est utilisé pour couvrir les contenus qui sont admis par la politique de votre Instance mais qui peuvent néanmoins blesser les gens, comme les spoilers, la nudité, la représentation de la violence ou les fils de discussion sur des sujets sensibles.

Par exemple, si vous voulez lancer un fil de discussion sur la fin d’un nouveau film, vous pouvez le faire en utilisant un avertissement de contenu comme “Spoiler sur la fin de...”

Chaque Instance a ses propres règles concernant les avertissements sur le contenu et il est donc courant de les voir utilisés de différentes manières, comme sur les selfies ou les représentations d'aliments. En effet, ce qui, dans une Instance, est considéré comme un sujet sensible dans une autre Instance peut être quelque chose de communément accepté. Il est possible qu’une Instance soit bloquée par d’autres en raison de son utilisation abusive des avertissements de contenu sur certains types de sujets.

Cela dit, si vous le souhaitez, vous pouvez toujours aller dans la page des Paramètres et paramétrer pour faire apparaître automatiquement tous les avertissements de contenu.

Modération

Harcèlement et modération

Mastodon est connu pour son environnement anti-harcèlement non pas parce qu’il n’y en a pas (ce serait impossible) mais parce que sa structure et ses outils de modération permettent une série d’actions efficaces et immédiates contre les comptes ou instances indésirables et parce que la plupart des instances sont gérées par des communautés qui travaillent activement pour maintenir un environnement agréable et tolérant dans Mastodon. De nombreuses communautés s’entraident, s’informent et s’avertissent mutuellement lorsqu’elles identifient une instance gérée par des personnes qui propagent la haine ou les trolls. Ayant des administrateurs et des modérateurs pour chaque instance, le ratio entre les utilisateurs réguliers et les modérateurs peut être extrêmement élevé. N’oubliez pas non plus que chaque instance a sa propre politique basée sur la culture, l’éthique et la vision politique de sa communauté. La modération est toujours un acte politique et revendiquer l’impartialité totale signifie prendre le parti du statu quo.

Masquer et bloquer

Si les administrateurs de l’instance 1 bloquent l’instance 2, les utilisateurs de l’instance 1 ne pourront plus interagir avec ceux de l’instance 2.

Si les administrateurs de l’instance 1 masquent l’instance 2, les utilisateurs de l’instance 1 pourront encore suivre ceux de l’instance 2 de façon privée et interagir avec eux, mais ces interactions (comme de repoueter) ne seront pas visibles par les autres utilisateurs de l’instance 1.

Pour être plus clair: le blocage est utilisé pour les instances qui permettent des choses et des comportements horribles, tandis que le silence est utilisé pour les instances que votre instance tolère mais n’apprécie pas tellement.

C’est la même chose pour les utilisateurs.

Vous aussi, en tant que simple utilisateur, vous pouvez décider de masquer ou bloquer, seulement pour vos yeux, d’autres utilisateurs ou des instances entières.

Veuillez noter que même si l’instance 2 est bloquée, il est possible que ses utilisateurs voient certains contenus d’Instance. Des types de blocage plus efficaces sont en cours de développement.

Mastodon & Twitter

Mastodon n’est pas Twitter...

Sur Mastodon vous ne recevrez pas de notifications comme “40 personnes ont aimé le post que vous avez boosté” ou “Kévin a tweeté à ce sujet” ni “Laura et Paul suivent maintenant Océane”.

Personne ne vous dira ce que vous “devez” lire ni qui vous “devez” suivre.

Personne ne s’intéresse tellement au “succès” d’un message.

Pas non plus de badges pour les comptes certifiés.

Vous serez informé⋅e du nombre de personnes qui ont mis votre message en favoris ou l’ont repouété et c’est tout.

Pour savoir combien de fois un message particulier a été repouété ou mis en favoris, vous devez cliquer sur ce message. Mais il n’est pas spécialement mis en avant et en réalité personne ne prête vraiment attention au décompte.

Ce qui est important sur Mastodon, c’est d’interagir dans des conversations réelles car... qui se soucie des “points” ou “likes” reçus de personnes qui n’interagissent pas?

...mais vous êtes encore attaché viscéralement à Twitter?

Vous êtes encore à la recherche des Tendances qui imposeront à tous le sujet de conversation obligatoire du moment?

Vous cherchez encore les “personnes à suivre” au lieu des “personnes avec lesquelles interagir”?

Vous en êtes encore à calculer des trucs chronophages comme des batailles de hashtags au lieu de faire quelque chose de concret?

Il vous faut encore des récompenses émotionnelles et sociales sous forme du nombre de retweets que vous collectionnez?

Vous jugez toujours un message en fonction du nombre de likes qu’il reçoit?

Vous écrivez encore des messages pour obtenir des likes au lieu d’écrire des choses intéressantes qui peuvent entraîner des échanges et discussions?

Si c’est le cas, demandez-vous s’il n’y a pas encore beaucoup de twitter en vous-même... Et qu’il va vous falloir un peu de temps pour vous déshabituer... 😉

Une passerelle entre Twitter et Mastodon

Il vous est toujours possible de maintenir une interaction avec votre ancien compte Twitter en utilisant des services de crossposting.

Il existe des services comme ifttt.com, masto.donte et moa.bridge qui peuvent connecter votre compte Twitter avec votre compte Mastodon. Avec ces services vous pouvez publier vos tweets sur Mastodon et/ou publier vos toots sur Twitter.

Nous vous suggérons fortement de n’utiliser que la deuxième option car, alors qu’en principe un compte Mastodon repose sur des interactions réelles, un compte qui n’est qu’un simple “bot” (robot qui poste automatiquement des messages) Twitter auquel on ne peut pas répondre sera probablement bloqué par beaucoup de mastonautes.

De nombreuses instances ont des règles strictes sur l’utilisation du crossposting, notamment parce que si vous les utilisez de Twitter vers Mastodon, votre compte Mastodon pourrait être considéré comme un bot et les bots sont aussi parfois fortement réglementés. Vérifiez donc votre politique d’instance avant de les utiliser.

Si vous voulez mentionner un utilisateur de Twitter dans un toot crossposté sur Twitter et que vous voulez que son nom d’utilisateur soit cliquable soit depuis Mastodon soit depuis les utilisateurs de Twitter, vous devez l’écrire comme suit:

https://twitter.com/username

Un mastodon, deux flèches (une dans chaque direction) et le logo de twitter.

Fédération

Le Fediverse

Toutes les instances Mastodon qui forment ensemble la “Galaxie Mastodon” entière font partie de quelque chose de beaucoup plus grand appelé le Fediverse.

Au-delà de Mastodon existent un grand nombre de plateformes libres. Certaines, comme Pleroma ou Misskey, sont également semblables à Twitter, mais d’autres sont différentes.

Et il en existe d’autres encore...

Toutes, comme Mastodon, sont dépourvues de serveur central unique mais constituent une “galaxie” de nombreuses instances. Il n’y a pas d’instance Friendica “principale” ou “officielle”, vous pouvez choisir entre différentes instances PixelFed et ainsi de suite...

Veuillez noter que sur Mastodon, ce que l’on appelle une « instance », sur d’autres plates-formes peut avoir un nom différent (par exemple, sur Hubzilla, c’est un “Hub”).

Et toutes ces plates-formes (“galaxies”) interagissent les unes avec les autres, formant le Fediverse.

Qu’est-ce que ça veut dire? Eh bien, imaginez que vous pourriez recevoir nativement des statuts Facebook sur Twitter, ou même aimer et commenter une vidéo YouTube en utilisant votre compte Tumblr.

C’est ce qu’on peut faire avec le Fediverse! Vous avez un compte sur Pixelfed? Ok, je n’utilise pas Pixelfed mais je peux vous suivre depuis Mastodon! Un de mes amis n’aime pas Mastodon, mais préfère Friendica, qui ressemble plus à Facebook? Pas de problème: il peut me suivre depuis Friendica et nous pouvons à la fois discuter et interagir, en restant chacun sur la plateforme que nous préférons.

N’oubliez pas non plus que l’ensemble du Fediverse est une nouvelle plateforme en développement où tout ne fonctionne pas encore parfaitement et où certains ajustements de votre part peuvent être nécessaires. Les choses fonctionneront probablement différemment de ce à quoi vous vous attendez et les développeurs pourraient ne pas avoir le temps ou l’intérêt de mettre en œuvre des choses qui, selon vous, devraient être prioritaires.

Logos de nombreuses plateformes de réseaux sociaux FOSS devant l’image d’une galaxie.

Décentralisé et fédéré

La plupart des plateformes sociales commerciales sont des médias centralisés. Cela signifie que tout ce qui s’y trouve est géré et contrôlé par une seule autorité, généralement la société propriétaire de la plateforme.

Si vous voulez interagir avec un utilisateur de Twitter, par exemple, vous ne pouvez le faire qu’en vous inscrivant sur Twitter.com, acceptant ainsi de respecter les termes et conditions de la politique de Twitter.

Représentation graphique d’un réseau centralisé, avec le logo de Twitter au centre, entouré de nombreux points qui lui sont reliés par des lignes droites.

Mastodon est au contraire une galaxie de réseaux décentralisés et indépendants appelés instances, chacune ayant son propre site Web, sa propre politique et sa propre communauté.

Représentation graphique d’un réseau décentralisé, montrant quatre logos de Mastodon, chacun entouré de nombreux points qui lui sont reliés par des lignes droites.

Mais Mastodon est également fédéré! Cela signifie que tous ces réseaux peuvent (mais ne sont pas obligés) d’interagir les uns avec les autres.

Représentation graphique d’un réseau fédéré, montrant quatre logos de Mastodon, chacun entouré de nombreux points reliés par des lignes droites. Chaque logo de Mastodon est également relié aux autres par une ligne courbe.

Fonctionnement (théorique) de la fédération

Une instance nouvellement créée n’est fédérée au départ à aucune autre instance, de sorte que ses utilisateurs ne peuvent initialement interagir qu’avec d’autres utilisateurs de la même instance.

Représentation graphique d’une nouvelle instance de Mastodon isolée et de trois réseaux d’instances de Mastodon, non encore connectés entre eux.

Une fois que vous créez une connexion avec quelqu’un d’une autre instance, ou que quelqu’un sur une autre instance crée une connexion avec une personne de votre instance (nous verrons plus loin comment), tous les utilisateurs et utilisatrices de votre instance peuvent commencer à communiquer avec cet utilisateur.

L’instance Mastodon précédemment isolée a établi une nouvelle connexion avec une autre instance.

L’utilisateur de l’autre instance peut booster les messages et interagir avec d’autres utilisateurs de son instance et aussi d’autres instances qui sont simplement connectées. Toutes les personnes sur votre instance peuvent voir ces interactions et y participer. Ce faisant, le nombre de connexions commencera à augmenter (c’est ce que signifie fédération).

L’instance Mastodon précédemment isolée a établi de nombreuses connexions avec d’autres instances.

Chaque utilisateur d’une instance peut créer une nouvelle connexion avec de nouvelles instances.

Une nouvelle connexion entre deux instances précédemment non connectées.

Par conséquent, plus vous interagissez avec des personnes sur d’autres instances, plus votre réseau d’instances se développera et fera partie d’un énorme et gigantesque réseau fédéré formé par de nombreuses instances. Votre réseau fédéré ne couvrira probablement jamais toute la galaxie de Mastodon, mais seulement une partie. C’est à vous de décider. Plus il y a de personnes sur d’autres instances avec lesquelles vous vous connectez, plus votre réseau sera étendu.

Presque toutes les instances sont maintenant reliées les unes aux autres.

Si un jour votre instance décide de mettre fin à l’interaction avec une autre instance particulière en la bloquant, toutes vos connexions avec d’autres instances resteront actives et les autres instances pourront continuer à interagir avec l’instance qui est bloquée par votre instance.

Une instance bloque une autre instance.

Notez que certaines instances finissent par créer des réseaux “parallèles” complètement différents. Cela peut se produire parce que ces instances sont bloquées par de nombreuses instances dans votre réseau ou simplement parce que les connexions n’existent pas (ou pas encore). Elles aussi sont sur Mastodon, mais dans une partie complètement différente de la galaxie. Très éloignées, elles ne font pas partie de votre réseau fédéré mais d’un réseau autonome et indépendant.

Notez également que les mêmes concepts s’appliquent à toutes les plateformes de la Fediverse! Votre instance n’est pas limitée à la connexion avec d’autres instances Mastodon, vous pouvez connecter votre instance avec des personnes sur Pleroma, Friendica, Pixelfed, Peertube, etc. C’est à vous de décider de l’ampleur et de l’étendue de votre vision de la Fediverse! 😉

Comment fonctionne la fédération (au plan pratique)

Comment pouvez-vous créer une connexion avec des personnes que vous ne connaissez pas sur des instances que personne sur votre réseau n’a jamais vues auparavant?

Eh bien, c’est un peu délicat et cela fonctionne exactement comme dans la vie réelle: en explorant, en allant dans de nouveaux endroits, en cherchant de nouvelles choses et en ayant des expériences différentes.

Sur les réseaux commerciaux centralisés, tout se passe à huis clos: par conception, on cherche des choses sans jamais sortir de la plateforme et on reste à l’intérieur de leurs portes.

Ici, c’est différent: votre fédération ne grandira pas beaucoup si vous restez empêtré à l’intérieur des limites de votre propre réseau. Vous devez sortir de Mastodon, lire des blogs, des magazines, créer un nouveau compte sur une autre instance, surfer sur d’autres réseaux et forums, avoir des interactions réelles pour trouver de nouvelles instances complètement inconnues à ajouter à votre réseau! Il existe également des pages web consacrées à la découverte de nouvelles instances. Seuls les explorateurs élargiront leur fédération. Rappelez-vous toujours que chaque porte fermée est mauvaise pour votre esprit: Mastodon n’est pas un jardin clos séparé de ce qui existe en dehors de Mastodon lui-même.

Cela dit, comme vous l’avez vu dans le chapitre précédent, les connexions sont faciles à établir et bien que le Fediverse soit très vaste, une instance ne sera jamais vraiment isolée et inconnue si elle est prête à interagir avec les autres.

Lorsque vous voyez du contenu que vous voulez inclure dans votre réseau (par exemple un compte ou un message d’une autre plateforme fédérée qui utilise ActivityPub, le protocole de communication partagé par toutes les plateformes du Fediverse), coupez et collez l’URL ou l’adresse du compte dans la boîte de recherche de votre instance. Cela créera une connexion, et vous pouvez booster le message ou suivre ce compte. Et hop!

Ce processus peut changer légèrement selon que vous accédiez à Mastodon directement via le site web de votre instance ou via une application. Il peut également être légèrement différent sur d’autres plateformes du Fediverse.
Certaines plateformes ont des boutons spéciaux pour vous aider dans ce processus. L’une d’elles est PeerTube.
Si vous trouvez une vidéo PeerTube que vous voulez partager sur Mastodon, vous pouvez cliquer sur le bouton “partager”:

Capture d’écran affichant Peertube avec le bouton de Partage.

Ce bouton ouvrira une fenêtre popup à partir de laquelle vous pourrez facilement copier l’URL d’une vidéo en cliquant sur le bouton “copier”:

Capture d’écran montrant le dialogue de partage.

Go to your Instance and paste the URL in the search box. The video appears in Mastodon and here you can like, comment or boost it. You can also decide to follow the user that posted the video. Everything as it was a Mastodon user.

Capture d’écran montrant la boite de recherche de Mastodon avec l’adresse de Peertube.

Sinon, au cas où vous voudriez suivre seulement cet utilisateur, avec PeerTube vous pouvez cliquer sur le bouton “S’abonner”:

A screenshot showing Peertube with “Subscribe” button highlighted.

Ceci ouvrira une fenêtre popup pour vous demander de saisir votre compte Mastodon:

Capture d’écran montrant comment s’abonner à Peertube.

Après vous être connecté⋅e à votre instance vous pouvez cliquer sur le bouton “Suivre”:

Capture d’écran: le dialogue pour suivre sur Mastodon.

Et voilà, vous pouvez maintenant aller sur votre page Mastodon ou fermer la fenêtre et revenir à PeerTube:

Capture d’écran montrant le dialogue sur Mastodon une fois qu’on a cliqué sur “Suivre”.

This translation needs some minor additions, please click here if you’d like to help